FESTIVAL DE CANNES 17 mai

Diamant Brut

Autrice : Agathe Reidinger est une jeune réalisatrice française. Elle a réalisé deux courts, J’attends Jupiter et Eve,. Diamant brut, son premier long métrage, est présenté en compétition officielle. 

Résumé : Liane, 19 ans, vit avec sa mère et sa petite sœur à Fréjus. Obsédée par la beauté et le besoin de devenir quelqu’un. Elle voit en la télé-réalité la possibilité d’être aimée. Le destin semble enfin lui sourire lorsqu’elle passe un casting pour une émission de télé-réalité. 

Analyse : Un film parmi d’autres cette année à Cannes sur la condition des femmes. Venant d’un milieu très défavorisé Liane se laisse bercer par ces vendeurs de rêve car elle y voit la possibilité de sortir par le haut de son milieu social. Elle fait des vidéos, a des milliers de followers et pense que l’avenir est là. Elle est très maquillée, et a toute la panoplie pour briller dans ce milieu : faux cils, faux ongles, lèvres et seins botoxés, tenues très suggestives. La réalisatrice regarde ces jeunes filles avec une certaine tendresse. Liane n’est pas la sotte que l’on pense quand on voit cette catégorie de jeunes filles. Elle est intelligente, téméraire, sait se défendre, est décidée à suivre son chemin malgré le scepticisme de son entourage familial et social. La réalisatrice ne porte aucun jugement moral et ne tombe dans aucun misérabilisme ni aucun cliché sur ce genre de sujet. Elle fait preuve d’une grande délicatesse, d’une grande finesse en regardant Liane se consumer à attendre la réponse de la télé réalité. Un film très attachant sur une jeunesse pathétique par certains côtés mais qui n’a pas beaucoup d’autres choix.

Trois kilomètres jusqu’au bout du monde 

Emmanuel Parvu est un réalisateur, scénariste et acteur roumain sélectionné pour la première fois en compétition officielle.

Adi a 17 ans, il passe l’été dans son village natal dans le delta du Danube. Un soir, il est très violemment agressé dans la rue. Cet incident va devenir un drame familial et social. En effet, la raison pour laquelle il a été agressé est qu’on l’a surpris en train d’embrasser un garçon. Les agresseurs sont les fils d’un homme puissant du village, créancier de son père. Une très bonne étude sociale sur le traitement que les villageois réservent à l’homosexualité, avec le prêtre qui s’en mêle en se livrant avec les parents à une scène d’exorcisme d’un autre âge. Le réalisateur met intelligemment en scène la corruption, les passe-droits dans une société encore très figée. Un très bon film

Laisser un commentaire